Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Vers la découverte de l’auto-hypnose

L’apprentissage de l’auto-hypnose est-il vraiment nécessaire pour la pratiquer ?

Non, ce ne l’est pas, car il s’agit surtout d’un état naturel, et donc chacun peut sans risque, à son rythme, tout au long de la journée, continuer à créer sa propre rêverie, à se créer ses analogies mentales pour vivre dans « son » monde.

« Cette pratique naturelle consiste avant tout à « raviver, des savoirs des réflexes, des instincts, qui sont naturels et qu’il s’agit de réveiller ». L’auto-hypnose peut être utilisée par des professionnels de santé, pour éviter la panique de leur patient, mais elle peut être pratiquée par tous, tant que la volonté de le faire est présente car « plus on a envie de contrôler, de ne pas changer, plus ça bloque, mais on est tous sensible à la suggestion ».

Pour le centre mental, il faut sans cesse des pensées, des éléments extérieures pour tenter de ne pas ressentir ses émotions.  De nombreuses personnes sont perdues dans leurs têtes car elles refusent de vivre dans leurs corps.  Or il est important de suivre le corps ! Non, pas les diktats de la tête, celle qui fuit la réalité pour vivre dans sa réalité.

Pour accepter de changer, il y a la 1ère décision : décider de changer, ensuite la 2ème : choisir, puis la 3ème : accepter de vivre une autre rêverie, douce nouvelle auto-hypnose.

Comme toute personne pratiquant l’hypnose, je suis habituée à accompagner dans ce nouvel apprentissage en étapes et à aider la personne à réaliser les changements qu’elle désire introduire dans sa vie. Et surtout, comme le dit Docteur Jean-Marc Benhaiem : « Il faut s’adapter au patient, selon ce qu’il dit, ce qu’il ressent ».

Lien article Europe 1 : https://www.europe1.fr/sante/autohypnose-ce-quil-faut-savoir-pour-soulager-ses-problemes-grace-a-lauto-suggestion-3936308?fbclid=IwAR2cMgeS-zyQDUdeWsehCstkFadjYbJjQsZTjxcrAGNHNLL53H_YukJY-Ew

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *